Musik Bi : Une nouvelle plateforme pour la promotion des artistes

La plateforme Musik Bi a été lancée. Cette application est, selon son concepteur, une manière de faire vivre les artistes de leur art avec notamment le téléchargement de leurs chansons. Ce qui, selon Moustapha Diop, a déjà commencé avec certains opérateurs téléphoniques.



Musik Bi le premier site de téléchargement légal de musique en Afrique via SMS, a été lancé officiellement le 24 février 2016 à Dakar. Cette première plateforme souhaite promouvoir les artistes pour leurs permettre de vivre de leur art. A travers le site, on pourra télécharger des singles, d’albums digitaux ou « physiques », mais aussi de goodies, de billets de concerts grâce à « Ticket Bi ».
 
Le Directeur général de SOLID, PME Sénégal, développeur de Musik Bi, déjà reconnu dans le domaine informatique a souligné que : « les opérateurs comme Orange, et Expresso ont déjà adhéré. Et pour ce qui est de l’opérateur Tigo, nous sommes déjà en pleine discussion », informe Moustapha Diop. Avant d’ajouter que : « pour ces opérateurs, chacun y trouve sont compte. 30% pour Orange sur les SMS, 40% pour Expresso, et pour Tigo il demande 70% ».
 
A en croire M. Diop, « plus de 600 titres de 80 artistes sont disponibles sur la plateforme. Et plus de 1 000 téléchargements ont déjà été enregistrés avant même le lancement officiel ».

Il ajoute : « A cause des piratages les artistes ne vendent que peu de CD, support par ailleurs de moins en moins  adapté au marché face  a l’émergence d’internet et du numérique sur le continent.

Les artistes sont aussi revenues à charge des opérateurs, qui selon eux, « Si les opérateurs se permettent de prendre autant ce n’est pas comme cela que la musique Sénégalais va participer dans quoi que ce soit dans ce pays. Il faut revoir les choses, et qu’ils sachent qu’ils sont venus dans un pays pour faire du busness, et qu’on nait pas l’impression d’être trompé. Ils gagnent beaucoup d’argent qu’ils emportent chez eux et ne fond rien pour nos écoles, nos hôpitaux, etc. », assènent un groupe d’artistes avant d’interpeller le chef de l’Etat à penser a un opérateur "Sénégalo-sénégalais" pour participer au développement de notre pays.  



Jeudi 25 Février 2016 - 06:42



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter