Musique : Les conseils de Serigne Modou Kara à Waly Ballago « je lui demande de marquer une pause »



Musique : Les conseils de Serigne Modou Kara à Waly Ballago « je lui demande de marquer une pause »
En musique cela s’appelle soupir, c'est-à-dire marquer un temps d’arrêt. C’est du moins ce que le général Kara demande au chouchou de la jeune génération Waly Ballago Seck. Un conseil que le général de Bamba Serigne Modou Kara Mbacké donne à l’artiste Waly Ballago Seck suite à l’affaire des sacs à main pour femme et la caricature par Jeune Afrique de l’image de Cheikh Ahmadou Bamba Khadimou Rassoul.

S’il suit les conseils de Serigne Modou Kara Mbacké, le chanteur Waly Ballago Seck va marquer une pause dans sa carrière musicale. C’est en tout cas le conseil que Kara a donné au jeune artiste dans une déclaration diffusée ce lundi sur la chaine de télévision Lamp Fall Tv. Serigne Modou Kara Mbacké a fait cette sortie suite à la caricature, par Jeune Afrique, de Serigne Touba. Le marabout est aussi revenu sur la manifestation organisée samedi par les mourides de Dakar.

Sur sa rencontre avec le fils de Thione Seck, Serigne Modou Kara révèle que c’est son fils qui lui a, un jour, amené Waly Ballago Seck pour des prières alors que ce dernier venait d’entamer sa carrière. Aujourd’hui, Kara conseille au jeune musicien de marquer une pause dans sa carrière en attendant que toute cette polémique se calme. «A ce jeune chanteur, je conseille, puisque son père est déjà dans des difficultés, de marquer une pause», a dit Serigne Modou Kara, dans les colonnes du journal Enquête. Qui rappelle que les mourides n’ont pas la culture des manifestations violentes comme on le voit dans d’autres pays. «Nous avons d’autres moyens de combattre», souligne-t-il.

Serigne Modou Kara a fait cette sortie suite à la caricature de Serigne Touba par l’hebdomadaire Jeune Afrique. Et c’est l’affaire des sacs à main de Waly Seck qui a servi de prétexte au journal pour faire sa caricature. Ce qui a d’ailleurs poussé le jeune chanteur a présenté publiquement ses excuses avant de déchirer son sac au cours d’une soirée au Grand Théâtre de Dakar.
 

Khadim FALL

Mardi 2 Février 2016 - 08:31



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter