Nafi Ngom Keita recarde Me YOUM: "A ce niveau de responsabilité, on ne doit pas...."



Nafi Ngom Keita recarde Me YOUM: "A ce niveau de responsabilité, on ne doit pas...."
La présidente de l’Office nationale de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac) a tenu à remettre les pendules à l'heure après les réactions de désapprobation de ténors du régime et du palais. Nafi Ngom Keita, fidèle à son habitude de réponse du berger à la bergère a taclé le ministre Directeur de cabinet du chef de l'Etat.
Me Oumar Youm a déclaré après la publication du rapport que "L'OFNAC n'a pas respecté son obligation de réserve" . Nafi  Ngom Keita bat ses propos en brèche: "quand on exerce certaines responsabilités on doit se garder de dire certaines choses" qu'on ne maîtrise pas.

 Selon la présidente de l'OFNAC, « Me Oumar Youm, vu le statut qu’il occupe dans l’appareil d’Etat, devait se garder de faire certains commentaires sur le Rapport de l’Ofnac ».
 
Dans le même sillage, elle a recadré Me Oumar Youm sur l'affaire des déclarations de patrimoines, Mme Ngom Keita se dit surprise des allégations ministre Directeur de cabinet du président de la République qui tente de faire croire que tous les  concernés ont fait leur déclaration de patrimoines. A ce sujet Nafi Ngom Keita est claire et précise, "le ministre aurait dû se rapprocher d’elle ou de ses services pour avoir la bonne information. "Je corrige, je n’ai pas dit que tous les assujettis devaient faire toute suite leurs déclarations j’ai juste déclaré  que tous les ministres l’on fait, mais ils restent d’autres  agents de l’administration qui trainent les pieds malgré l’appelle du chef de l’Etat à s'acquitter de cette déclaration », a-t-elle- dit.  

Invitée de l’émission Opinion ce dimanche sur Walfadjri, Nafi Ngom Keita n’a pas du tout était tendre avec Me Youm,  « il faut qu’on clarifie certaines choses, parce qu' à un certain niveau  de responsabilité on ne peut pas se permettre des accusations ou critiques  gratuites contre des autorités administratives.

S’agissant de la violation de l’obligation de réserve, la présidente de l’Ofnac précise que le chef de l’Etat a reçu en premier dix (10) copies du rapport, et Me Youm en sait quelque chose donc on ne peut pas dire qu’il y a violation de l’obligation de réserve car c’est la loi qui a créé l’Ofnac qui prévoit la publication des rapports. Quand a ceux disent que le chef de l’Etat s’est fâché, Nafi Ngom Keita dégage en touche, «je n’y crois pas, d’ailleurs, c’est le président de la Republique même qui a émis sa volonté de lutter contre la corruption en mettant en place l’Ofnac », poursuit la présidente de l’Ofnac.

Interpelée par la journaliste sur la sortie du directeur  général du Coud suite à la publication du Rapport qui le mouille et qui recommande son éviction de ce poste, la présidente de l’Ofnac, tient à dire ceci « nous ne polémiquons pas, ce que je sais, c’est que nous travaillons dans le plus grand professionnalisme, et c’est son droit de dire qu’il n’est pas d’accord, par contre, tout ce que je peux dire c’est que Cheikh Oumar Anne a signé le procès-verbal du rapport », a souligné Mme Ngom Keita.

Khadim FALL

Dimanche 29 Mai 2016 - 19:50



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter