Namora : retour de parquet hier pour Alioune Badara Badiane qui risque gros ce mercredi

Il risque d’être placé sous mandat de dépôt aujourd’hui. Car plus de 300 plaintes supplémentaires planent sur sa tête pour un préjudice fixé par la Section de Recherches (SR) de la gendarmerie de Colobane à 1.300.000.000 F CFA. Arrêté vendredi dernier, le PDG du groupe Namora a bénéficié d’un retour de parquet hier mardi.



Tout est parti en fin 2012. Alioune Badara Badiane est arrêté pour escroquerie foncière mais échappe à la prison après avoir payé 94 millions suite à une médiation pénale. Mais il ne respecte pas les termes du contrat. D’où livre « l’As » l’accumulation des plaintes contre lui. Activement recherché par la police, le patron de Namora entre en cavale. La SR entre en action après plusieurs autres plaintes sur un préjudice d’1,300 milliard. Introuvale, Alioune Badara Badiane est annoncé tantôt en Gambie, tantôt à Kaolack. La SR devra sortir l’artillerie lourde à travers une filature de ses proches et des écoutes téléphoniques de son entourage, mettant même la pression sur deux (2) de ses plus proches collaborateurs entrés en contact avec lui durant cette période de filature.


Menacés de poursuites judiciaires pour associations de malfaiteurs, ils finissent par le balancer et en toute complicité avec les enquêteurs lui donnent rendez-vous à Alioune Badara Badiane qui ne se doutant de rien, sort de sa cachette. Il sera ainsi alpagué puis conduit à la SR qui le met à la disposition du Procureur de la République. Entre temps, précisent nos confrères, la liste des victimes s’est élargie. Un collectif du même nom a été créé. Affaire à suivre.


Mercredi 11 Juin 2014 - 12:09



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter