Nasri : «Je n'ai tué personne»

Arrivé sur la pointe des pieds devant la presse ce lundi, Samir Nasri a été le premier à prendre la parole. Le souffle rendu court par la pression, il s'est de nouveau excusé de son comportement à l'Euro 2012. Avant de répondre aux questions de bonne grâce. Avec maturité et intelligence.



Nasri : «Je n'ai tué personne»

«En préambule, je tiens à dire que je me suis déjà exprimé par le passé. Je tiens encore à m’excuser. Je n’ai pas eu une attitude professionnelle pendant l’Euro 2012. Je n’ai pas géré la chose comme il le fallait. (...) A moi de ne pas répéter ce genre d’erreur. (...) Mais je suis désormais focalisé sur le présent et le futur. (...) Je n’ai tué personne. Il y a eu plus grave en 2010. J’ai une seconde chance

Est-ce un peu une épreuve pour vous de revenir devant les médias ?
Pas du tout, il faut faire face à ses responsabilités. Je sais que mon comportement sera scruté mais je sais ce que j’ai à faire. Franck Ribéry, qui a un peu connu ça, m’a conseillé. Nous avons échangé la saison dernière, en vacances, ou cet été lors de l’Audi Cup. Il faut venir, parler, s’exprimer. Et surtout être bon sur le terrain.

Justement, qu’avez-vous envie de montrer sur le terrain ?
C’est certain que je peux faire mieux en sélection que ce que j’ai montré jusqu’alors. Ensuite, il faut voir ce que le coach veut me faire faire. Mais que je joue à droite, à gauche, dans l’axe ou même que je sois sur le banc, ça sera bien. Je dois beaucoup à Didier Deschamps. Après, il y a le Mondial au Brésil au bout de tout ça. C’est le rêve de tout joueur. Et comme je repense encore à ce que j’ai manqué en 2010...» - Recueilli par Cyril OLIVES-BERTHET, à Clairefontaine

Deschamps : «Tout le monde a le droit à l'erreur»

«Quelle que soit la faute, tout le monde à le droit à l'erreur. Certains sont rancuniers, d'autres moins. Moi, je n'aime pas avoir des positions radicales. Je veux lui donner une seconde chance, notamment car il y a eu des choses plus graves au Mondial 2010. Après, il y a des règles de vie et un cadre de travail. Il sait à quoi il s'expose s'il ne respecte pas cela, mais c'est le cas de tout le monde. (...) Au niveau du jeu, je considère qu'il a des qualités qui peuvent être intéressantes pour les Bleus. Il peut évoluer à tous les postes offensifs.»


Francefootball

Mercredi 14 Août 2013 - 10:42



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter