Natacha Polony tacle Le Grand Journal : "Je me suis demandée ce que je foutais là"

Alors qu’elle a quitté sa place au Grand Journal depuis quelques temps, Natacha Polony est revenu sur son expérience chez Canal +. En effet, lors d’un entretien accordé à GQ, l’ancienne chroniqueuse de Laurent Ruquier a avoué ne pas s’être sentie à son aise.



Natacha Polony tacle Le Grand Journal : "Je me suis demandée ce que je foutais là"

Après avoir officié comme chroniqueuse sur le plateau du Grand Journal le temps d’une saison, Natacha Polony avait expliqué les raisons de son choix. En effet, dans les colonnes de Télé 2 Semaines, celle qui débattait chez Laurent Ruquier aux côtés d’Aymeric Caron avait estimé que l’émission ne correspondait pas à ses attentes : "Je vous confirme que je pars parce que je veux partir, parce que j’ai d’autres projets en vue et que c’est incompatible avec ma présence dans cette émission", avait-elle confié avant de poursuivre : "Le Grand Journal a été une expérience formidable et on se quitte bons amis". Dans la foulée, celle qui racontait sa vie de maman avait estimé son passage dans le programme comme une bonne expérience, comme elle l’avait elle-même raconté : "Moi, j’ai trouvé des gens sympa, accueillants. Le problème était tout autre, c’est qu’il y avait une distance entre ce que j’avais négocié et la réalité de l’émission".

"Je ne regrette rien du tout… mais je n’y retournerai pas"

Lors d’un entretien accordé à GQ, Natacha Polony a de nouveau évoqué son expérience au sein duGrand Journal. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle n’a pas mâché ses mots. En effet, celle qui se disait "très pessimiste" sur l’état de la France a confié avoir accepté l’offre à reculons : "J’y suis allée réticente. Déjà i y a eu trois mois de négociation, je voulais m’assurer par exemple d’avoir le temps de parole nécessaire. Je voulais avoir une liberté totale. Et puis bon, ce n’est pas tout à fait ce qui s’est passé…", a-t-elle regretté. De là, Natacha Polony a alors ajouté : "Plein de fois, je me suis demandée ce que foutais là, on peut dire"

Source:Yahoo News



Jeudi 17 Septembre 2015 - 10:12



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter