Naufrage du « Diola » : le témoignage d'un rescapé sur l'origine de sa phobie



Naufrage du « Diola » : le témoignage d'un rescapé sur l'origine de sa phobie
La date du 26 septembre fait partie de son existence de Cheikh Niang. À quelques jours de sa commémoration, les démons des mauvais souvenirs ressurgissent auprès des familles des victimes et des rescapés.

Rescapés du bateau le Diola, il travaillait dans le débarquement et l'embarquement du bateau. Ses consultations avec le psychiatre ont cessé depuis 2004, mais il soufre de signe de démence.

Pour son cas, Cheikh Niang déclare avoir été sauvé par un éclair, qui lui a permis de repérer une fenêtre dans le noir total du bateau et de sortir avant que celui-ci ne coule.

Depuis lors, dés qu'il y a coupure d'électricité, chez moi, je disjoncte carrément, car croyant être dans un bateau ».


Mardi 23 Septembre 2014 - 12:20



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter