Naufrage du «Joola»: la procédure suivra son cours en France

En France, les recours de six responsables sénégalais, visés par des mandats d’arrêt internationaux dans l’affaire du Joola, ont été rejetés, ce mardi 20 novembre, par la Cour de cassation. Ils contestaient, devant par la plus haute juridiction pénale française, l’enquête réalisée en France après le naufrage du ferry sénégalais, en septembre 2002, qui a coûté la vie à près de 1 900 personnes.



Naufrage du «Joola»: la procédure suivra son cours en France
La justice sénégalaise a classé le dossier du Joola en 2003 en ayant fait porter l’entière responsabilité du drame au commandant de bord qui figurait au nombre des victimes.

Mais la justice française - 22 Français sont morts dans le naufrage - a ouvert, en avril de la même année, une enquête dans le cadre d’une information judiciaire pour homicides involontaires et défaut d’assistance à personnes en danger.

Suite aux plaintes des familles des victimes françaises, le juge Jean-Wilfried Noël a déposé, en septembre 2008, des mandats d’arrêt contre neuf personnalités sénégalaises - civils et militaires - qu’il souhaitait entendre, ce qui a d’ailleurs provoqué un tollé à Dakar.

En janvier 2010, deux de ces mandats ont été annulés par la justice française, à savoir ceux qui visaient l’ancien Premier ministre sénégalais au moment du naufrage, Mame Madior Boye et l’ancien ministre des Forces armées Youba Sambou. Il reste ceux qui visent les sept autres responsables. Ces derniers ont mené, par la suite, une bataille juridique en déposant des recours pour mettre fin à l’affaire.

Le premier épisode de cette bataille date du mois de mai de cette année, lorsque la Cour d’appel de Paris a rejeté les recours de ces personnalités mises en cause. Suite à cette décision, elles sont allées à l’échelon judiciaire supérieur, à savoir la Cour de cassation qui vient donc de rejeter leurs recours et confirmer ainsi la décision de la Cour d’appel.

Cette nouvelle décision de la justice française a été saluée par un collectif de victimes, le « Comité d’initiative pour l’érection d’un mémorial-musée Le Joola », qui regroupe quatre associations de familles des victimes sénégalaises et françaises, mais aussi d’autres organisations de la société civile. Pour ce collectif, ce rejet par la Cour de cassation française est « une bonne nouvelle ».

La procédure suivra son cours

La Cour de cassation ayant définitivement rejeté les recours des personnalités sénégalaises mises en cause, la procédure va donc pouvoir se poursuivre en France. La question qui se pose maintenant est celle de savoir s’il y aura ou non un procès. Ce sont les juges d’instruction du tribunal d’Evry qui se prononceront dans les mois à venir. Soit ils décident qu’il n’y a pas lieu de poursuivre ces personnalités, soit ils optent pour le renvoi de cette affaire, c'est-à-dire l’ouverture d’un procès devant un tribunal français.

Dépêche

Mercredi 21 Novembre 2012 - 09:59



1.Posté par Famille de victime du Naufrage du Joola le 21/11/2012 10:36
UN SOULAGEMENT POUR LES FAMILLES DE VICTIMES QUI ATTENDENT DE VOIR TOUTE LA TRANSPARENCE DANS LA GESTION DE CE DRAME.
Dix ans après le naufrage du ferry sénégalais Le MS/Joola, les proches des 22 victimes françaises attendent que la justice en France pour mettre fin à leur marathon procédural et faire «leur deuil».
LEUR COMBAT EST CELUI DE TOUTES LES FAMILLES DE VICTIMES...il n'y a pas de couleur de peau dans la douleur et la souffrance.

L'ANCIEN PRESIDENT WADE A MIS TOUT LE MONDE A L'ABRI ET FAVORISE L'IMMUNITE, APRES AVOIR CLASSE L'AFFAIRE AU SENEGAL en 2003 "circuler, il n'y a rien à voir"...
LE PRESIDENT WADE A REFUSE QUE LE JUGE JEAN WILFRIED NOEL PUISSE INTERROGER MAME MADIOR BOYE ET YOUMBA SAMBOU LORS DE SA VISITE AU SENEGAL EN JANVIER 2008 dans le cadre de commissions rogatoires. Pourquoi Wade a-t-il refusé ? et quand ce même juge en septembre 2008 émet 9 mandats d'arrêts internationaux, Wade par réciprocité lance un mandant d'arrêt international contre le juge d'instruction JW Noel "surnommé le "Petit juge" pour forfaiture et déstabilisation de l'Etat....
UNE HONTE, inacceptable par toutes les familles de victimes... Le juge d'instruction Jean Wilfried NOEL se verra muté a Cherbourg...Mutation promotion ou mutation sanction sous le mandat de Nicolas Sarkozy. Ce dernier ne voulait-il pas supprimer les juges d'instruction ?

LA PLUS GRANDE CATASTROPHE MARITIME CIVILE MONDIALE A CE JOUR NE MERITE-T-ELLE QUE L'ON RESPECTE LA PROCEDURE JUDICIAIRE EN FRANCE ET LES DROITS DE L'HOMME ? LES FAMILLES DE VICTIMES ATTENDENT D'ABOUTIR A UN PROCES DANS LES MEILLEURS DELAIS AFIN D'ENTAMER LEUR DEUIL. ELLES SOLLICITENT LES POLITIQUES A NE PAS ENGAGER DES PRESSIONS DIPLOMATIQUES AUX NOMS DES INTERETS ECONOMIQUES ET POLITIQUES...
RECHERCHER certains témoignages qui confirment que l’état était au courant très tôt….
DES IMAGES DOULOUREUSES, INSOUTENABLES ET DES TEMOIGNAGES QUI ACCUSENT LE POUVOIR SENEGALAIS.
PRENEZ LE TEMPS DE REGARDER LES DIFFERENTS SITES et HONORER LA MEMOIRE DE NOS DISPARUS

2.Posté par Famille de victime du Naufrage du Joola le 21/11/2012 10:37
CES FANTOMES QUI HANTENT...près de 2000 victimes mortes d'atroces souffrances, elles ont attendu près de 18h des secours, que 64 rescapés....Trop de zones d'ombres dans ce drame

LA CORRUPTION A L'ORIGINE DE LA PLUS GRANDE CATASTROPHE MARITIME CIVILE MONDIALE A CE JOUR, NAUFRAGE DU JOOLA le 26/09/2002 près de 2000 victimes, 13 nationalités, DES FAMILLES DE VICTIMES UNIES ET DETERMINEES.
DIEU EST GRAND ET IL SAURA APPORTER VERITE ET JUSTICE.

On ne peut pas tourner la page quand on sait que le drame était prévisible… Tous du Président (Wade à l'époque), son fils, aux ministres savaient que le bateau n’était plus navigable et pourtant on l’a remis en rotation après plusieurs avaries (la dernière 10 septembre 2002, le drame a eu lieu le 26 septembre). 2000 victimes mortes dans d’atroces souffrances pour la plupart des jeunes.
LE NAUFRAGE DE LA HONTE…………
Pourquoi le président Wade a-t-il refusé que les forces françaises décollent pour porter secours ?
retrouver des témoignages sur le site de France culture :

3.Posté par Famille de victime du Naufrage du Joola le 21/11/2012 10:38

4.Posté par Famille de victime du Naufrage du Joola le 21/11/2012 10:39
DES IMAGES DIFFICILES ET INSOUTENABLES AU LENDEMAIN DU DRAME...
ON NE PEUT PAS TOURNER LA PAGE...IMPOSSIBLE DEUIL
DIEU EST GRAND ET IL SAURA APPORTER VERITE ET JUSTICE

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter