Ndiaga Sylla : «Si le Conseil constitutionnel confirme les résultats, Khalifa Sall sera député»

Tête de liste nationale de Mankoo Taxawu Senegaal, Khalifa Sall a été élu sur le papier au sortir des élections législatives du 30 juillet prochain. Ce qui entraine de facto, selon l’expert électoral Ndiaga Sylla, son obtention de l’immunité parlementaire qui devrait l’exempter d’une peine de prison à moins que la procédure de la levée de ladite immunité ne soit enclenchée.



Ndiaga Sylla : «Si le Conseil constitutionnel confirme les résultats,  Khalifa Sall sera député»

«Ce qu’il faut comprendre, pour le moment, c’est que Khalifa Sall est en détention préventive, vu l’absence de procès et de condamnation », a déclaré l’expert électoral Ndiaga Sylla qui se prononçait sur les ondes de Sud Fm sur le cas Khalifa Sall.
 
 

D’ailleurs, soutient le membre du Gradec, certains droits du maire de Dakar ont été bafoués car, «on ne devait même pas l’empêcher d’exercer son droit de vote. Notre dispositif juridique n’empêche pas expressément à un détenu, jouissant de ses droits civiques et politiques, de pouvoir l’exercer. Mais dans la pratique, aucune mesure n’est prise pour pouvoir permettre à ces détenus-là de pouvoir exercer leur droit de suffrage».
 
 

Concernant le mandat de l’édile de la capitale sénégalaise, M. Sylla est catégorique : «Si le Conseil constitutionnel confirme les résultats de la commission nationale de recensement des votes, il est claire que Khalifa Sall sera député, et de ce point de vue, c’est une autre procédure qui sera enclenchée ».


Ousmane Demba Kane

Lundi 7 Août 2017 - 17:11



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter