Nébuleuse sur de plus de 3 milliards au sommet de l'Etat : l'OFNAC en action, Macky se démarque

Un tournant important dans la traque des biens mal acquis. La Présidence de la République s’intéresse à un dossier très intrigant qui sonne 3,8 millions de dollars, soit deux milliards environ de F CFA. Des renseignements dont on ignore la source sont tombés sur la table du chef de l’Etat. L’Office National de Lutte contre la Fraude et la Corruption (OFNAC) créé récemment se prépare à entrer en action.



Les nouvelles autorités ne comptent épargner personne, y compris les acteurs de la nouvelle alternance. Des sources proches des autorités judiciaires révèlent que des mouvements suspects ont été notés dans un compte de la banque Emirates NBD, attribué au directeur général de l’Agence de l’Informatique de l’Etat (ADIE) Khassoum Wone. Au Palais de la république, le service de communication est formel : « sur cette question comme sur d’autres, le président de la République ne protège personne. Si les accusations sont avérées, il aura des conséquences. Le chef de l’Etat a indiqué  depuis le début que l’OFNAC a été créé pour cela », indique le conseiller en communication, Souleymane Jules Diop.

Les 3,8 milliards de dollars en question constituent un compte attribué comme précisé plus haut à l’actuel Directeur général de l’ADIE, ouvert courant juillet 2012 dans le livre des Emirates NBD Bank, la plus grande des banque aux Emirats Arabes Unis, a présenté en septembre 2013 un avoir de 3,88 millions de dollars US, soit environ deux milliards de F CFA.

Khassoum Wone dans les colonnes du  journal « Enquête » bat en brèche l'accusation. « Je ne suis pas inquiet parce que c’est faux. Dubaï n’est pas ma destination pour que j’y ouvre un compte. Je n’y ai aucun compte. Je ne suis pas inquiété parce que c’est totalement faux », charge-t-il. 


Lundi 17 Février 2014 - 10:55



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter