Négociations de paix maliennes à Alger: nouvelle session début 2015

En Algérie, les négociations de paix maliennes se sont achevées à la fin de la semaine dernière. Ce qui devait être la dernière session de négociations n’a pas permis aux mouvements du nord du Mali et aux autorités de Bamako de trouver un accord. Les derniers jours ont même été tendus. Une nouvelle session doit maintenant s’ouvrir début 2015.



Ouverture en juillet 2014 à Alger d'un nouveau round de négociations entre les groupes armés du nord du Mali et le pouvoir malien. AFP/FAROUK BATICHE
Ouverture en juillet 2014 à Alger d'un nouveau round de négociations entre les groupes armés du nord du Mali et le pouvoir malien. AFP/FAROUK BATICHE

Les négociations d'Alger entre les mouvements du nord du Mali et les autorités de Bamako devaient se faire sur la base du projet d’accord écrit par la médiation de la communauté internationale. Mais à l’ouverture de cette session, des mouvements du Nord sont arrivés avec leur propre projet d’organisation fédérale, un projet qu’ils ne veulent pas abandonner. Mohamed Ousmane Ag Mohamedoun, membre de la Coalition du peuple de l'Azawad (CPA) : « Il répond aux soucis du nombre d’années cumulées en matière de retard dans la bonne gouvernance, dans le développement. Après 50 ans, nous estimons que c’est le système qui ne fonctionne pas. Seul un statut particulier peut être une solution par rapport à cette région pour combler tous les retards ».

Refus de prolonger les discussions

Mais, lors d’une réunion, la longue présentation de ce document a provoqué la colère des représentants du gouvernement qui ont refusé de prolonger la discussion. Pour Abdoulaye Diop, le ministre malien des Affaires étrangères, « nous travaillons dans le cadre du document de synthèse de la médiation, mais ce qu’il y a, c’est qu’on nous a ramenés dans l’examen du projet de fédération qui lui-même avait déjà fait l’objet de rejet, il y a quelques semaines par la médiation ».

Plusieurs réunions annulées

Plusieurs réunions ont finalement été annulées. Les mouvements du Nord et Bamako ont quitté Alger sans se retrouver à nouveau autour de la même table. Une nouvelle session de négociations doit s’ouvrir début janvier 2015. D’ici là, la médiation espère convaincre les deux parties d’assouplir leurs positions.


Rfi.fr

Lundi 1 Décembre 2014 - 11:11



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter