Népal: trois manifestants madhésis tués par la police dans le sud

Le sud du Népal est sous tension. Trois manifestants ont été tués jeudi 21 janvier 2016, et huit autres ont été blessés, dans des heurts entre la police et des membres de la minorité des Madhésis, en révolte depuis des mois contre la nouvelle Constitution depuis des mois.



Jeudi, après une matinée déjà tendue, les heurts ont éclaté en fin d'après-midi dans le district de Morang, dans le sud du Népal. Des centaines de manifestants de la minorité des Madhésis sont descendus dans la rue pour interrompre un rassemblement du parti au pouvoir, auquel devait participer le Premier ministre. Trois Madhésis, deux hommes et une femme de 65 ans, sont morts des suites de leurs blessures, après que la police a ouvert le feu sur les manifestants.

Les Madhésis, qui vivent dans les plaines du sud, représentent 25 % de la population du Népal. Mais ils sont marginalisés par les ethnies majoritaires des montagnes. Depuis cinq mois  désormais, ils protestent contre la nouvelle Constitution, jugeant le texte défavorable à leurs intérêts.

Censé apaiser les tensions dans le pays et consolider la démocratie, cette nouvelle Constitution a redécoupé  le Népal en différents Etats, avec pour effet de diluer la représentation des Madhésis au niveau national. Ces derniers réclament donc un nouveau découpage territorial, une meilleure représentation parlementaire, et une augmentation des quotas de discrimination positive pour un meilleur accès aux postes de la fonction publique.

Source: Rfi.fr



Vendredi 22 Janvier 2016 - 06:46



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter