« Népotisme et gestion familiale au ministère de l'Énergie », la survivance des mauvaises habitudes



« Népotisme et gestion familiale au ministère de l'Énergie », la survivance des mauvaises habitudes

Il y a de l'électricité dans l'air au ministère de l'Énergie dirigé par Maïmouna Ndoye Seck. En effet, on fustige une forte dose de népotisme voulu et entretenu par la maitresse des lieux. Elle a transformé son cabinet en une sorte de « pouponnière » dans laquelle cohabitent frères, beaux-frères, nièces et amis.

Le chef de cabinet, l'attaché du cabinet du ministre, le secrétaire, la direction des hydrocarbures sont toutes des personnes apparentées au ministre.


C'est une situation qui indigne nombre de cadres du ministère ravalés au rang d'intérimaires. Ces hauts cadres de l'institution qui ne sont liés ni familièrement, ni amicalement au ministère, mais des fonctionnaires de très bonne hiérarchie sont maintenant mises en rade.


Au rang des tares du défunt régime du l'Alternance figurait sans conteste le népotisme et la gestion patrimoniale. Ainsi, au vu des certains actes posés par cette nouvelle alternance, on est tenté de dire : « Chassez le naturel, il revient au galop ». Donc, il faut reconnaitre que les mauvaises pratiques ne sont pas à leur crépuscule dans la gestion des affaires publiques, selon Libération.



Lundi 10 Février 2014 - 11:26



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter