"Ni le Chef de l'Etat, ni un seul de ses ministres n'a le droit de parler de vacances", Ansoumana Dione



"Ni le Chef de l'Etat, ni un seul de ses ministres n'a le droit de parler de vacances", Ansoumana Dione
Ce n’est ni de la provocation encore moins une quelconque volonté de vouloir porter atteinte aux doits fondamentaux, pour tout travailleur, d’observer un temps de répit, communément appelé congé ou vacances gouvernementales pour les autorités en charge de la gestion du pays. Au Sénégal plus précisément et un peu partout d’ailleurs à travers le monde, c’est au mois d’août que les Chefs d’Etats et autres Ministres de la République, prennent leurs quelques jours de repos, durant lesquels ils quittent généralement leur pays d’origine pour les passer en terre étrangère, tels des touristes en quête de mieux-être. Mais, pour cette année 2014, surtout coïncidant avec la formation d’un tout nouveau gouvernement dirigé par le Premier Ministre Mouhamed DIONNE, fraichement nommé par le Chef de l’Etat Macky SALL, après la destitution de Madame Aminata TOURE de cette si prestigieuse et importante station, ni le Gardien de la Constitution, lui-même, ni un seul de ses ministres, n’aura même le droit de parler de vacances pour oser tenter de ne pas vouloir se mettre au travail pendant cette période, conformément à leur nouveau slogan : « au travail ».

 
Ceci, d’autant plus que, pour qu’ils puissent avoir droit à un quelconque repos mérité, faudrait-il, d’abord et avant tout, qu’ils fassent au moins quelque chose de concret pour les populations qui, jusqu’ici, attendent de voir désespérément des réalisations susceptibles d’améliorer, tant soit peu, leurs conditions de vie. En tout cas, je ne pense pas du tout, qu’ils soient capables d’envisager une seule fois d’arrêter de se concentrer sur les nombreuses préoccupations des sénégalais dont celles plus particulièrement du monde rural, totalement désemparé à cause d’un hivernage plus qu’inquiétant, tardant à s’installer dans la majeure partie du pays. A cela s’ajoutent aussi, les coupures intempestives d’eau et d’électricité, observées depuis maintenant plusieurs mois, notamment dans la région de Dakar, sans que les responsables ne puissent y apporter des solutions idoines encore moins, des explications claires et précises sur les causes réelles de ces pénuries, devenues très récurrentes, surtout en ce mois bénit de ramadan. Pour être complet, et ils en sont d’ailleurs très conscients, disons tout simplement que tout est problème et urgent dans ce pays, ce qui doit les amener alors à se départir cette année, de ce droit, loin d’être une obligation, surtout en ces moments extrêmement difficiles pour les populations.

 
C’est pourquoi, nous venons, à travers ce communiqué, mettre bien sûr en garde le Président Macky SALL et l’ensemble de son gouvernement contre toute tentative d’observer des vacances gouvernementales, même si courtes soient-elles. De toutes les façons, puisqu’il sait réellement faire semblant de ne pas du tout se soucier de la souffrance de ces concitoyens, comme c’est le cas évidemment avec ces milliers de malades mentaux errant à travers le pays, il risquerait gros d’en payer les frais car, en prenant ces vacances en cette année 2014, cela pourrait effectivement créer beaucoup de frustrations chez les populations qui ne savent plus véritablement à quel saint se vouer. En tout cas, soyons déjà très clairs, nous n’admettrons pas que ce Gouvernement de Monsieur Mouhamed DIONNE aille observer des vacances même dans leurs villes et villages d’origine. Ils ont dit haut et fort au travail, qu’ils se mettent donc au travail comme s’y attendent de droit leurs compatriotes qui eux, étaient déjà sur ce terrain depuis fort longtemps, et c’est pour cela d’ailleurs qu’ils ont été porté au pouvoir, le 25 mars 2012.
 
Ansoumana DIONE, Président de l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM)


Samedi 19 Juillet 2014 - 13:56



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter