Niang ''dans un jeu vidéo''


Cinq ans de prison, voilà ce que risque Mbaye Niang. L’attaquant de Montpellier a avoué, jeudi à la police, qu’il était bien au volant de sa Ferrari, qui a percuté 7 voitures et un arbre, dimanche dernier, près du centre d’entraînement du club. "Il s’est fait un film, maintenant il réalise qu’il n’était pas dans un jeu vidéo", a lâché son avocat.



 
 Il n’y aura pas de modélisation de la ville de Montpellier dans Grand Theft Auto. Mbaye Niang aurait bien aimé. C’est donc aux abords du centre d’entraînement du MHSC, dimanche dernier, que l’attaquant de 19 ans a commis un délit de fuite après avoir percuté 7 voitures et un arbre. Le joueur prêté par l’AC Milan risque gros, à savoir jusqu'à 5 ans d'emprisonnement et 75 000 euros d'amende, selon Le Midi Libre. Il est accusé de non-maîtrise de son véhicule, blessures involontaires (4 personnes ont eu une ITT d’un jour) et de conduite sans permis de conduire (il avait perdu ses 6 points probatoires).
 
Jeudi midi au commissariat central du chef-lieu du Languedoc-Roussillon, le joueur de Rolland Courbis a avoué être au volant de sa Ferrari (après avoir affirmé que c’était son jeune coéquipier Nicolas Saint-Ruf). Placé en garde à vue puis déféré au parquet de Montpellier, il a été libéré en fin de journée. Deux membres du MHSC sont venus le chercher à la sortie du palais de justice. Le natif de Meulan-en-Yvelines est attendu le 24 février au tribunal correctionnel et pourrait bien écoper d'une peine bien plus lourde que les remontrances de ses entraîneurs depuis le début de sa carrière (il a fait partie de la virée nocturne des Espoirs en octobre 2012).
"Cela ne se reproduirait plus jamais"
 
Le quotidien régional a précisé les faits dans son édition du vendredi. Niang s’était rendu au domaine de Grammont pour voir un match de jeunes, mais il s’est "soudain mis à dribbler les voitures en zigzaguant, n’hésitant pas à brûler un feu rouge, à doubler par la droite en roulant sur le bas-côté à vive allure". Me Abratkiewicz a expliqué que son client avait "tout reconnu", "dès le début de son audition" et qu’il "assume son erreur". "Il dit qu’il a paniqué, qu’il n’a plus rien maîtrisé après les premiers faits", détaille le procureur Christophe Barret
 
L'état d'esprit du joueur lors de l'incident est particulièrement inquiétant. "Il regrette et il a exprimé un sentiment de honte. Il explique qu’il a perdu le contrôle de sa voiture. Il s’est fait un film, maintenant il réalise qu’il n’était pas dans un jeu vidéo. Il a promis au procureur qu’il allait se reprendre et que cela ne se reproduirait plus jamais", a ajouté l'avocat. En septembre 2012, quelques semaines après son arrivée en Italie, Mbaye Niang, qui avait déjà conduit sans permis à Caen, s'était fait passer pour son coéquipier Bakaye Traoré lors d'un contrôle des carabiniers.

sports.fr

Vendredi 7 Février 2014 - 09:31




1.Posté par maliweb le 07/02/2014 15:48
On s'en moque.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter