Nicolas Sarkozy sur l'affaire DSK: "Il y a des choses que l'on a entendues qu'on aurait préféré ne pas entendre"



Nicolas Sarkozy est sorti de son silence. Si le chef de l’Etat français avait en privé appelé son camp à la retenue et à la dignité dans http://www.20minutes.fr/dossier/dskwww.20minutes.fr/dossier/dsk, il ne l’avait jamais évoquée publiquement jusqu’à ce vendredi. «Je pense que tout ceci est suffisamment triste. Je crois qu'il faut que l'ensemble des responsables politiques essayent de garder de la hauteur de vue et de la dignité», a-t-il déclaré lors de la conférence de presse de clôture du sommet du G8 de Deauville.

«Des sentiments mêlés qui peuvent être contradictoires»

«Devant tous ces événements, il y a des sentiments mêlés qui peuvent être contradictoires et qui appartiennent à l'intime de chacun. Donc je ne crois pas qu'en tant que chef de l'Etat j'ai à prendre partie», a réagi Nicolas Sarkozy en réponse à une question sur son absence de réaction publique à cette affaire.

«Franchement, certains commentaires que j'ai entendus me confortent dans ma décision de me tenir un peu éloigné parce qu'il y a des choses que l'on a entendues qu'on aurait préféré ne pas entendre» a-t-il poursuivi. Avant de conclure: «Cela n'a rien à voir pour moi avec les questions politiques, gauche ou droite, majorité et opposition. Franchement il y a des propos extrêmement choquants, je m'en tiendrai là, vous m'excuserez».

20minutes.fr

Vendredi 27 Mai 2011 - 16:51



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter