Niger : Boko Haram frappe encore le sud

18 personnes ont été tuées à Wogom, un village situé près de la ville de Bosso, dans le sud-est du pays à la frontière avec le Nigeria.



Niger : Boko Haram frappe encore le sud
« Le bilan est le suivant : 18 morts, 11 blessés, près de 100 habitations brûlées », a affirmé à l'AFP Bako Mamadou, le maire de Bosso.
« Les assaillants sont venus du Nigeria et ont juste traversé la rivière Komadougou Yobé », qui sert de frontière naturelle entre le Niger et le Nigeria, a précisé à l'AFP une source humanitaire.
Interrogé par la BBC, Boubacar Moustapha Ligari, un habitant de Bosso, confirme. « Notre voisin le Nigeria n’a pas mis le paquet sur la sécurité. La commune de Bosso compte une soixantaine de villages, ce n’est pas facile. A Baroua, grand village de 6 000 habitants près de Bosso, les gens ont dû partir », raconte ce témoin.
L’Etat d’urgence, décrété en février 2015, est toujours en vigueur. Dans la région de Bosso, les écoles sont fermées. « C’est un calvaire », poursuit Boubacar Moustapha Ligari.
Fin octobre, Boko Haram avait exécuté 13 villageois et blessé trois autres par balles dans un village près de Diffa, la capitale de cette région du sud-est nigérien.
source:bbc Afrique

Dior Niang

Vendredi 27 Novembre 2015 - 07:09



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter