Niger: Hama Amadou dans l'attente d’une libération provisoire

C'est ce lundi que doit se prononcer la justice nigérienne sur une nouvelle demande de liberté provisoire pour Hama Amadou l'ancien président de l'assemblée nationale, après celle refusée début décembre. L'ancien président de l'Assemblée nationale et opposant au chef de l'Etat Mahamadou Issoufou est en prison dans une affaire de trafic présumé de bébé nigérians. Une affaire qui n'a toujours pas été jugée sur le fond. La décision de ce lundi est importante pour l'opposant et ses proches puisqu'il est candidat à la présidentielle du 21 février prochain.



Hama Amadou, à l'époque où il était président du Parlement du Niger, le 6 novembre 2013 à Niamey. © AFP PHOTO / ISSOUF SANOGO
Hama Amadou, à l'époque où il était président du Parlement du Niger, le 6 novembre 2013 à Niamey. © AFP PHOTO / ISSOUF SANOGO

Depuis ce week-end, Hama Amadou sait qu'il a le droit d'être candidat puisque la cour constitutionnelle a validé son dossier. Mais c'est la décision de ce lundi matin qui dira si oui ou non il pourra mener campagne librement pour la présidentielle. D'un point de vue juridique, ses avocats assurent qu'il n'y a aucune raison qu'il reste en prison puisque les autres personnes poursuivies dans la même affaire de trafic présumé de bébés sont déjà en liberté provisoire.

Cela fait presque deux mois que Hama Amadou est en prison à Filingué à 200 km de Niamey. Il a été arrêté à l'aéroport, à son retour de France après plus d'un an d'exil. Depuis son retour la pression sur ses militants s'est accentuée. Plus d'une dizaine sont en prison. Les derniers ont été arrêtés à Noël dans le cadre de l'enquête sur le coup d'Etat déjoué par les autorités, révélée le 17 décembre.

Selon des sources officielles on leur reprocherait d'avoir participé au financement de la tentative de déstabilisation. Mais aucune accusation ne leur a jusque-là été signifiée. Hama Amadou a lui aussi reçu la visite des enquêteurs chargés de ce dossier confié à la justice militaire. Mais aucune suite n'a été donnée à cet interrogatoire.

Source : Rfi.fr



Lundi 11 Janvier 2016 - 08:54



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter