Niger : arrestation de présumés terroristes lors d’une opération militaire franco-nigérienne

Ce mercredi, près de la frontière algérienne, les militaires de l’opération Barkhane et des Forces armées nigériennes (FAM) ont procédé à de multiples arrestations de personnes suspectées d’être des trafiquants de drogue ou des terroristes.



Depuis août 2014, l’opération Barkhane mène au Sahel une traque contre les terroristes présents dans cette zone du continent africain. Depuis plusieurs jours, les militaires de cette opération ont mené, à l’aide des forces armées nigériennes, une opération d’envergure au nord du Niger, qui n’est pas restée vaine puisque ce mercredi, des personnes suspectées de trafics de drogue ou d’être des terroristes ont été arrêtées.

Trois hommes ont été arrêtés dont deux adolescents. Selon les militaires de l’opération Barkhane, ce groupe est constitué de Maliens de la tribu des Ifoghas, « ils venaient de la Libye donc ces personnes ne peuvent être que des trafiquants de drogue ou dans des groupes armés terroristes ».

Le groupe était en possession d’une kalachnikov ainsi que de téléphones satellitaires et de jumelles. Au regard de ces instruments, les militaires ont conclu que ces individus étaient une équipe de guetteurs chargés d’informer les transporteurs de la présence de militaires français.

« Ils sont détenteurs illégalement d’arme, ils n’ont aucun accès sur notre territoire parce que ce sont des étrangers. On va les transférer aux autorités compétentes, c’est à elles de décider », ont confié les soldats.


Afrik.com

Jeudi 16 Avril 2015 - 17:32



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter