Niger : au moins 15 morts à Diffa

Au Niger, une attaque attribuée à Boko Haram fait une quinzaine de morts dans la région de Diffa, frontalière du Nigeria



Niger : au moins 15 morts à Diffa

L'attaque est survenue mardi soir et coïncide avec la décision prise vendredi par le gouvernement de reconduire l'Etat d'urgence pour une période de trois mois.

L'état d'urgence a été reconduit "pour trois mois" dans la région de Diffa, dans le sud-est du Niger, qui fait face aux attaques et attentats-suicides des islamistes nigérians de Boko Haram.

"Les parlementaires ont voté à l'unanimité la reconduction, pour trois autres mois, de l'état d'urgence à Diffa", du "29 octobre 2015 jusqu'au 26 janvier 2016", a annoncé la radio du Parlement.

"La situation à Diffa nécessite que le gouvernement prenne des mesures exceptionnelles pour y faire face", selon un communiqué du gouvernement qui avait soumis le projet de "reconduction" lundi au Parlement.

L'état d'urgence accorde des pouvoirs supplémentaires aux forces de sécurité et notamment celui "d'ordonner des perquisitions à domicile de jour et de nuit".

La mesure a été décrétée en février dans la région de Diffa, frontalière du nord-est du Nigeria, considéré comme le fief des islamistes.

Cette zone fait face à une recrudescence des attaques de Boko Haram.

"La menace persiste encore et elle a évoluée vers la poses de mines, le harcèlement des troupes et les attaque-suicides avec utilisations de femmes" kamikazes, s'est indigné le député Maïdadji Issa à la télévision.
source:bbc Afrique


Dior Niang

Mercredi 28 Octobre 2015 - 14:31



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter