Niger: pas de remise en liberté pour Hama Amadou

La justice nigérienne devait se prononcer ce lundi sur la demande de mise en liberté provisoire de l'ancien président de l'Assemblée nationale, candidat à l’élection présidentielle du 21 février prochain, emprisonné dans l'affaire de trafic présumé de bébés nigérians. Une demande rejetée. Hama Amadou reste donc en prison.



Le juge de la Cour d’appel a donc rejeté, dans la matinée, la demande de mise en liberté provisoire de Hama Amadou. C’est la seconde fois que la justice refuse cette demande déposée par les avocats. La première fois, c’était début décembre.

Les militants présents devant le bâtiment à Niamey sont évidemment très déçus. Certains crient à l’injustice, d’autres se disent tout simplement en colère. Mais l’essentiel finalement pour eux, disent-ils, c’est que Hama Amadou est candidat et qu’il sera possible de voter pour lui. Il sera élu, il battra Mahamadou Issoufou, disent les militants présents à la Cour d’appel pour le rendu de ce délibéré.

Pour eux, l’important c’est donc que la candidature de Hama Amadou ait finalement été validée ce samedi par la Cour constitutionnelle. Une décision qui lui permettra de figurer sur les bulletins de vote.


Source : Rfi.fr



Lundi 11 Janvier 2016 - 09:37



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter