Niger: un proche d'Issoufou à l'Assemblée

Membre du parti au pouvoir, Ousseïni Tinni n'est pas très connu de ses concitoyens. Les deux autres candidats en lice se sont finalement désistés.



L’élection de Ousseini Tinni a eu lieu en l’absence des 53 parlementaires de l’opposition en signe de boycott.

L'opposition réclame une nouvelle présidentielle. Elle parle de mascarade politique au moment où trois opposants sont en prison sur des soupçons de lien avec une tentative de coup d'Etat en décembre dernier.

L'opposition a toujours contesté l'existence d'un quelconque putsch. Un autre député de l'opposition est emprisonné pour appel à la désobéissance civile.

L’arrestation et la détention de Hama Amadou a davantage amplifié la tension qui perdure au Niger depuis près de deux ans.

Hama Amadou, adversaire de Mamadou Issoufou au second tour de la présidentielle n'a pas pu mener campagne parce qu'étant hospitalisé en France.

L'opposition estime que le président Issoufou ne sera plus légitime à la fin de son mandat qui expire ce 1er avril. Elle a notamment appelé à la "résistance citoyenne", jugeant que "toutes les conditions de la violence et du chaos sont réunies".

Source: BBC Afrique 



Samedi 26 Mars 2016 - 12:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter