Niger: visite du chef du CICR dans le camp de réfugiés nigérians Garin Wanzam

Au Niger, la visite du président du CICR (Comité international de la Croix-Rouge), Peter Maurer, dans le camp de réfugiés nigérians de Garin Wanzam, dans la région du Lac Tchad, a pris fin. Ce camp abrite près de 29 000 réfugiés en majorité des femmes et des enfants, venus du pays voisin pour fuir Boko Haram.



C’est sous un soleil de plomb que les réfugiés de Garin Wanzam ont accueilli le président du CICR. Peter Maurer, ému, s’est adressé à eux en ces termes : « J’espère que l’activité du CICR peut alléger au moins un tout petit peu ces souffrances auxquelles vous étiez exposés. »

A lui tout seul, le CICR assure chaque mois l’assistance alimentaire à près de 5 000 personnes. Cette mère de famille a fui le village de Yébi pour Garin Wanzam. Elle remercie ici la Croix-Rouge : « La ration est constituée de haricots, de mil, de riz. Dieu merci ! Mais nous en voulons un peu plus, car nous sommes une famille nombreuse. »

Le dernier mot revient au président du CICR, sous les regards des réfugiés qui ont énormément souffert : « Ces gens sont extrêmement reconnaissants du travail du CICR. Il est clair qu’ici, on sent qu’on est vraiment très, très proches du conflit. Et j’ai beaucoup de respect. »

Bientôt, l’harmattan soufflera, apportant sur ce camp de réfugiés les maladies infectieuses qu'il véhicule habituellement.


RFI

Dimanche 16 Octobre 2016 - 09:43



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter