Nigeria: 200 morts en un mois dans le camp de Bama selon MSF

Au Nigeria, 200 réfugiés sont morts en l’espace d’un mois dans un camp dans l’Etat de Borno selon Médecins sans frontières (MSF). L’ONG évoque jeudi 23 juin une situation humanitaire désastreuse dans ce camp de civils ayant fui les exactions de Boko Haram.



L'ONG Médecins sans frontières affirme avoir sauvé in extremis16 enfants de la mort lors de sa première mission dans le camp de Bama mardi 21 juin. Ils ont été acheminés en urgence dans un centre de nutrition thérapeutique à Maiduguri, la capitale de l’Etat de Borno.
 
Sur 800 enfants examinés à Bama, un sur cinq était atteint de malnutrition aigüe sévère. Cette proportion très inquiétante ne tient pas compte des 1 200 personnes évacuées il y a dix jours vers des centres médicaux où MSF conduit des examens.
 
1 233 tombes découvertes
 
Plus inquiétant encore : un cimetière aux abords du camp a été découvert. MSF a recensé 1 233 tombes creusées au cours de l’année passée.
 
L’ONG espère désormais pouvoir gagner un meilleur accès au camp, mais son centre de nutrition thérapeutique d’urgence a une capacité limitée de 86 lits. Or, le camp abrite 24 000 personnes déplacées, dont 15 000 enfants.
 
Ce camp isolé est situé à 80 kilomètres au sud-est de Maiduguri, sur la route qui mène à la frontière avec le Cameroun, une zone longtemps occupée par les insurgés de Boko Haram.


Source: Rfi.fr


Vendredi 24 Juin 2016 - 07:06



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter