Nigeria: Boko Haram attaque Maiduguri

Au Nigeria, le groupe Boko Haram fait de nouveau parler de lui, avec des attaques lancées à Maiduguri, principale ville de l'Etat de Borno, dans le nord-est du pays. Une attaque, perpétrée dans la nuit de vendredi à samedi, a fait au moins 26 morts ; un attentat-suicide perpétré samedi dans une mosquée de Maiduguri a fait au moins neuf morts, selon des témoins. Ces nouvelles violences surviennent au moment où le nouveau président, Muhammadu Buhari, qui a prêté serment vendredi, réaffirme sa volonté de lutter contre ce groupe et de le déloger du nord du pays.



Patrouille militaire à Maïduguri, le 14 mai 2015. REUTERS/Stringer
Patrouille militaire à Maïduguri, le 14 mai 2015. REUTERS/Stringer

Une attaque s'est produite dans la nuit de vendredi à samedi 30 mai, dans le sud de la ville. Selon des témoins cités par l'AFP, des insurgés de Boko Haram  auraient lancé des tirs de roquettes sur des habitations. Des attaques que l'armée assure avoir repoussées dans la matinée. Cependant, dans la journée de samedi, un kamikaze s'est fait exploser dans une mosquée de la ville de Maiduguri, un attentat-suicide qui a tué au moins 26 personnes et en a blessé 28 autres, selon la police.  

Des attaques symboliques, puisqu'elles interviennent au moment où le nouveau président,Muhammadu Buhari, annonce le transfert du centre de commandement des opérations militaires d'Abuja à Maiduguri.

« C'est une décision tactique », explique un membre du comité de transition, chargé des questions de sécurité. « Maiduguri est une ville forteresse », ajoute pour sa part, un ancien général à la retraite. « Déplacer l'armée là-bas, permettra de rendre les offensives contre Boko Haram plus efficaces », affirme ce responsable.

Sur place, en attendant, la situation reste précaire, avec des attaques régulières ces dernières semaines. En marge de son investiture, Kashim Shettima, le gouverneur de l'Etat de Borno, a renouvelé le couvre-feu dans la ville.


Rfi.fr

Dimanche 31 Mai 2015 - 06:54



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter