Nigeria: Boko Haram enrôlerait des jeunes à la frontière du Niger

Le Tchad et le Niger ont tous deux accueilli des réfugiés nigérians qui ont fui les attaques de Boko Haram sur la base militaire de Baga, ce week-end, et sur les autres localités environnantes. Le maire de Diffa, dans le sud du Niger, est très inquiet de la menace Boko Haram. Les insurgés islamistes contrôlent des villes nigérianes juste de l'autre côté de la frontière et, selon lui, ils recruteraient des jeunes qui résident dans ces communes au Nigeria.



Le drapeau du groupe Boko Haram, visible au Nigeria, de la ville de Bosso au Niger, de l'autre côté du fleuve-frontière. EC/ECHO/Anouk Delafortrie
Le drapeau du groupe Boko Haram, visible au Nigeria, de la ville de Bosso au Niger, de l'autre côté du fleuve-frontière. EC/ECHO/Anouk Delafortrie
Ils ont de plus en plus de moyens et là, ils procèdent à des recrutements, à des enlèvements pour essayer de les enrôler.
Hankaraou Biri Kassoummaire de Diffa, au Niger07/01/2015 - par Nicolas Champeaux

Rfi.fr

Mercredi 7 Janvier 2015 - 13:30



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter