Nigeria: Boko Haram s'empare de la ville stratégique de Marte

Les combattants de Boko Haram ont mené plusieurs attaques cette semaine dans le nord-est du Nigeria. Mercredi, ils tentaient d'entrer dans Maïduguri mais ils ont été repoussés par l'armée après avoir tué 55 personnes dans deux villages près de la capitale de l'Etat de Borno. Dans la nuit de vendredi à samedi, ils ont pris en revanche le contrôle de la ville de Marte. Ces raids sont les premiers d'envergure depuis la grande offensive régionale lancée contre la secte islamiste dans la région fin janvier.



Marte semble être tombée assez facilement entre les mains des combattants de Boko Haram vendredi soir. La ville est considérée comme stratégique pour le commerce dans la région, située sur une route reliant le Nigeria au Cameroun et au Tchad. Mais comme le relayait un journal nigérian samedi, l'armée explique avoir redéployé ses effectifs plus au sud, vers la forêt de Sambisa, le repaire de Boko Haram, laissant Marte sans grande protection.

La plupart des habitants de la ville, principalement des pêcheurs et des fermiers, auraient quitté leurs foyers depuis plusieurs mois, fuyant les multiples attaques dont la ville a été la cible depuis 2013. Si l'armée assure pouvoir en reprendre facilement le contrôle, pour le vice-gouverneur de l'Etat de Borno cité par l'Agence France-Presse, cette prise de la ville par les islamistes constitue un revers immense.

Quelques heures après cette attaque, une adolescente se faisait sauter dans une gare de bus dans la même zone à Damaturu, dans l'Etat de Yobe, faisant au moins huit morts et plusieurs dizaines de blessés. Si Boko Haram n'a pas encore revendiqué cette tuerie, il est connu que la secte recrute  de nombreuses jeunes filles pour commettre des attentats suicides.


Rfi.fr

Dimanche 17 Mai 2015 - 13:12



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter