Nigeria : Muhammadu Buhari donne trois mois à l’armée pour en finir avec Boko Haram

Le chef de l'État nigérian Muhammadu Buhari a donné trois mois à ses forces armées pour en finir avec Boko Haram lors de la prestation de serment de plusieurs nouveaux hauts responsables jeudi.



Le président nigérian Muhammadu Buhari, à Abuja le 29 mai. © Sunday Alamba/AP/SIPA
Le président nigérian Muhammadu Buhari, à Abuja le 29 mai. © Sunday Alamba/AP/SIPA

« Vous devez rassembler vos forces et continuer à faire équipe avec les autres parties prenantes [pays voisins] pour mettre en place un effort commun bien coordonné qui permettra la fin souhaitée de ces insurrections d’ici trois mois », a déclaré Muhammadu Buhari aux chefs militaires dans la capitale Abuja ce jeudi 13 août.

Entré en fonctions le 29 mai, Muhammadu Buhari avait limogé mi-juillet les chefs de l’armée de terre, de l’air et de la marine, ainsi que le chef d’état-major des armées, avec l’objectif affiché de reprendre la main sur la lutte contre Boko Haram.

« Les activités de ces groupes et de ces individus malavisés ont provoqué la destruction aveugle des vies et des biens de nos citoyens et ont perturbé la vie sociale et économique de millions de Nigérians », a déclaré Muhammadu Buhari.

Renforts dans le Nord-est

L’armée de l’air a par ailleurs déclaré, dans un communiqué publié après la cérémonie, avoir déployé des moyens supplémentaires dans le Nord-est, notamment des avions et des hélicoptères de combat ainsi que des avions de transport de troupes ATR-42, sans en préciser le nombre, dans un effort renouvelé visant à écraser les velléités de combat de Boko Haram.

Une Force d’intervention conjointe multinationale (MNJTF), à laquelle doivent participer le Nigeria, le Niger, le Tchad, le Cameroun et le Bénin, a également été mise en place pour combattre Boko Haram. Elle doit compter 8 700 hommes et devrait être déployée de façon imminente.


Jeune Afrique

Vendredi 14 Août 2015 - 10:36



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter