Nigeria : Tensions avant les résultats

Les résultats des Etats peuplés du sud comme ceux de Lagos et de Rivers n'ont pas encore été publiés.



Nigeria : Tensions avant les résultats

Le correspondant de la BBC à Abuja affirme que la course est serrée entre les deux principaux concurrents.

Suspendus lundi soir à 22 heures GMT, les décomptes des voix devraient reprendre ce mardi à 9 heures GMT selon la commission électorale nationale indépendante (INEC).

La proclamation des résultats provisoire est attendue au plus tard dans la journée.

D'après l'INEC, les premiers résultats officiels collectés dans 18 des 36 Etats nigérians donnent le général à la retraite Muhammadu Buhari, 72 ans, pour l'instant vainqueur dans 10 Etats, le président sortant Goodluck Jonathan, 57 ans, obtenant la victoire dans huit autres Etats et à Abuja la capitale fédérale.

Selon les premiers résultats partiels de cette élection, si le candidat de l'opposition nigériane, Muhammadu Buhari, a été amplement élu dans le nord, sa région d’origine à dominante musulmane, Goodluck Jonathan bénéficie lui, de solides soutiens dans ses bases du sud à majorité chrétienne.

Lundi, en fin de soirée, les deux candidats étaient au coude-à-coude, Buhari devançant Jonathan d'environ deux millions de voix.

Dans l'état pétrolier de Rivers dans le sud, où le Congrès progressiste de Buhari accuse l'INEC et le Parti démocratique populaire de Jonathan de fraudes, les violences ont éclaté dès dimanche.

D'autres violences sont à redouter après la proclamation des résultats, comme ce fut le cas lors de la présidentielle de 2011 où près d'un millier de personnes avaient péri.

L’importance du vote effectué ce weekend dans la première économie du continent, avec 69 millions d'électeurs inscrits sur 173 millions d'habitants, permettra de choisir le président, 109 sénateurs et 360 députés.


Rfi.fr

Mardi 31 Mars 2015 - 09:02



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter