Nigeria : élections sous tension

Les deux principaux candidats à la présidentielle du Nigeria ont lancé un appel à la paix, à la non-violence et au respect du processus électoral lors des élections qui auront lieu samedi.



Le président Jonathan fait face à une forte opposition du général Buhari
Le président Jonathan fait face à une forte opposition du général Buhari

L’accord entre le président Goodluck Jonathan et son principal rival, Muhammadu Buhari, a été négocié par l’ancien chef d’état Abdussalami Abubaker.

Lundi, le Comité pour la paix du Nigeria a rappelé que la campagne avait été entachée par des discours de haine.

M. Jonathan est confronté à une forte opposition de la part du général Buhari, certains prédisant des résultats très serrés.

En 2011, selon les chiffres officiels, M. Jonathan avait remporté l’élection avec une marge importante. Le général Buhari avait déclaré que ces résultats étaient frauduleux, et la violence avait éclaté dans ses fiefs du Nord. Quelque 800 personnes avaient été tuées.

Mercredi, le gouvernement du Nigeria a ordonné la fermeture de toutes les frontières terrestres et maritimes afin d'assurer une élection pacifique.


ALERTE INFO

Jeudi 26 Mars 2015 - 20:52



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter