Nigeria: l'armée affirme que le chef de Boko Haram est mort

Il était l'homme le plus recherché du Nigeria. Le chef de la secte islamiste Boko Haram aurait été tué, selon l'armée nigériane, qui a lancé il y a plusieurs semaines une vaste offensive contre cette secte terroriste. Abubakar Shekau serait mort des suites de ses blessures après des affrontements avec des soldats.



Nigeria: l'armée affirme que le chef de Boko Haram est mort
L'homme vivait reclus dans un lieu tenu secret et n'a fait aucune apparition publique depuis 2009. Pour les membres de Boko Haram, Abubakar Shekau c'est le « connaisseur du Coran ». Mais pour les forces de sécurité nigérianes, c'est surtout l'homme à abattre.Selon les services de renseignement nigérians, Abubakar Shekau serait décédé entre le 25 juillet et le 3 août. L'homme aurait été blessé par balle le 30 juin au cours d'un accrochage avec des militaires dans un camp de Boko Haram situé dans la forêt de Sambisa, dans le nord-est du Nigeria.

Successeur de Mohammed Yusuf, le fondateur de Boko Haram mort en 2009 entre les mains de la police, c'est lui qui a repris le flambeau du jihad. Considéré comme danger public n°1, il figurait aussi sur la liste noire antiterroriste de Washington qui a offert en mars dernier une prime de 7 millions de dollars sur sa tête.

La dernière apparition de Abubakar Shekau a eu lieu le 12 août dernier. Dans une vidéo, l'homme revendiquait les récentes attaques contre les forces de sécurité dans le nord-est du pays, affirmant être « en bonne santé ». « vous n'avez pas tué Shekau », lançait-il à l'adresse des forces armées.

Mais pour l'armée, cette vidéo est un « faux », la date de l'enregistrement n'ayant pas été authentifiée.

En décapitant le mouvement - puisqu'il semble que son numéro 2 Momodu Bama a également été tué - c'est un succès incontestable pour le Nigeria. Mais le pays a-t-il pour autant fini avec Boko Haram, rien n'est moins sûr.


RFI

Mardi 20 Août 2013 - 13:16



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter