Nigeria : quatre ministres limogés

Le président nigérian Goodluck Jonathan a limogé quatre ministres dans le dernier remaniement du gouvernement avant les élections de l'année prochaine.



Le Président nigérian Goodluck Jonathan
Le Président nigérian Goodluck Jonathan

Parmi les personnalités remerciées du gouvernement, figure la ministre sortante de l'aviation Stella Oduah, une proche alliée du président de la république dont le profil est le plus en vue au sein de l’opinion nigériane.

Elle a été en proie à des allégations de corruption qu'elle nie en bloc, lorsque son ministère a dépensé 1,5 million de dollars pour deux voitures de luxe pare-balles il y’a quelques semaines.

Le parti présidentiel est divisé sur l'opportunité de Goodluck Jonathan de briguer un nouveau mandat .

Le Parti Démocratique Populaire (PDP) a été frappé par une vague de défections en faveur de la formation progressiste de l’opposition.

Ces départs ont coûté au PDP sa majorité à la Chambre des représentants.

Plusieurs gouverneurs d'Etat ont également changé de camp.

Le mois dernier, M. Jonathan a également limogé tous ses chefs militaires pour leur incapacité à mettre fin à l'insurrection islamiste de la secte Boko Haram dans le nord.

En dehors de Mme Oduah, Goodluck Jonathan a également limogé le ministre en charge des Affaires de la police, le ministre du delta du Niger qui abrite d’énormes richesses pétrolières du pays et le ministre en charge des finances.

Les correspondants de la BBC disent que le limogeage de Stella Oduah est une surprise parce qu’elle a contribué à la collecte de fonds pour la dernière campagne électorale du président de la république.

Beaucoup s’accordent à conclure au Nigéria que la récente vague de changements au sommet de l’Etat montre que le président Jonathan veut être entouré de gens populaires et non des figures à l’image ternie par des scandales, en vue d’envisager l’hypothèse où il pourrait décider de se faire réélire ..

M. Jonathan avait indiqué qu'il ne ferait qu’un mandat après son élection en 2011, mais une croyance largement répandue fait dire que ses alliés se préparent à lui demander de se présenter pour une éventuelle réélection.

Source : BBC Afrique 
 



Jeudi 13 Février 2014 - 14:18



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter