Nigeria : remous au sein du PDP

Le parti d'opposition au Nigeria, le PDP a aujourd'hui un nouveau chef. La nomination de son nouveau président Ali Modu Sheriff continue de soulever la controverse, avec certains membres du parti qui menacent de partir s'il est assermenté comme chef de file du parti.



Certains membres disent qu’Ali Modu Sheriff, un ancien gouverneur de l'Etat de Borno, au cœur de l'insurrection de Boko Haram a un problème d'image et ne peut donc pas diriger le parti. Depuis qu'il a perdu l'élection présidentielle du 28 Mars 2015, le Parti démocratique populaire de Goodluck Jonathan s'est empêtré dans une crise de leadership.

Certains dirigeants éminents du PDP ont demandé récemment au nouveau président du parti de démissionner pour sauver ce qui reste de l'image de leur parti. Ils accusent Sheriff d'avoir des liens avec Boko Haram, une allégation qu'il nie. L'insurrection a commencé en 2009 alors sous son règne comme gouverneur de l'Etat de Borno et s'est depuis lors répandue.

D'autres scandales ont touché d'autres hauts responsables du PDP. L'ancien conseiller à la sécurité nationale de Goodluck Jonathan, Sambo Dasuki est accusé d'avoir détourné plus de 2 milliards de dollars destinés aux armes, des sommes plutôt utilisées pour la campagne électorale de l'ancien président.

Les plus hauts dirigeants du parti ont ainsi été arrêtés, interrogés et mis en accusation par l'agence anti-corruption du pays. Cette situation a poussé certains membres du PDP à rejoindre le parti APC de Muhammadu Buhari. Le PDP a dirigé le Nigeria pendant 16 ans, avant de perdre le pouvoir l'année dernière.

Source: BBC Afrique 



Mardi 23 Février 2016 - 07:02



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter