Nigeria: vers la sédentarisation des éleveurs de l’Etat d’Ekiti?

Dans le sud-ouest du Nigeria, l'Etat d'Ekiti a interdit la pratique du pastoralisme suite à une attaque provoquant la mort de deux fermiers. Les éleveurs ne pourront plus accéder à n'importe quelle terre avec leur troupeau. Le gouverneur Ayodele Fayose veut les obliger à se sédentariser et s'est dit prêt à soutenir financièrement des groupes civils d'autodéfense contre les éleveurs.



En optant pour la méthode forte, le gouverneur de l'Etat d'Ekiti vient de briser un pacte non écrit. D'autant qu'Ayodele Fayose souhaite également soumettre une proposition de loi à la Chambre des représentants.
 
« Je veux vous le dire très clairement. Tout ce que vous me demanderez, je le ferai pour vous. Personne ne nous arrachera notre Etat d'Ekiti. Ces meurtres doivent s'arrêter. C'est délibéré et nous devons prendre toutes les mesures pour les faire cesser », explique le politique.
 
Pour le directeur de l’organisation Pastorale Resolve, la décision du gouverneur n'est pas applicable. La cause : cela reviendrait à restreindre les déplacements d'une catégorie de citoyens nigérians.
 
Silence du gouvernement du Nigeria
 
« Il n'y a pas de loi qui pourra permettre à la police nigériane d’appliquer cette interdiction. Il n'y a pas de loi qui puisse autoriser la justice nigériane à s'appuyer sur cette loi. Je suis surpris qu'un gouverneur, avec un tel pouvoir exécutif, puisse faire ce type de déclaration aussi catégorique », déclare Saleh Momale.
 
Selon une récente déclaration de Lai Mohammed, le ministre de l'Information, le gouvernement a choisi le silence pour dépassionner la situation. Des mesures concrètes devraient être lancées prochainement, notamment la création de ranchs publics dédiés aux troupeaux itinérants.


Source: Rfi.fr


Mercredi 25 Mai 2016 - 07:30



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter