Noms et fonctions des vrais "avocats" du couple Faye-Sall ciblés et "canardés" par Idrissa Seck

Idrissa Seck a fait le choix d’une opposition au vitriol. Sans nul doute, plus de sortie sans que le président Macky Sall, son épouse Marième Faye Sall ou leurs entourages ne soient cloués au pilori. Après le texte sur les «chiens de garde de Macky», PressAfrik décortique ces personnalités jadis de la société civile visées et «canardées» à bout portant par le président du parti «Rewmi».



Noms et fonctions des vrais "avocats" du couple Faye-Sall ciblés et "canardés" par Idrissa Seck
Après avoir encore critiqué le président Sall jusqu’à s’attaquer à son physique, le leader parti «Rewmi», Idrissa Seck largue ses bombes contre l’entourage du couple Faye-Sall. «Ils ne peuvent pas nous distraire, ils ne peuvent défendre l’indéfendable. Naturellement, ils ont choisi un nouveau statut, c’est d’être les dames de compagnie du couple Faye-Sall. Ceux là ne méritent pas notre attention. Donc, il faut se concentrer sur les problèmes du Sénégal. Les querelles les invectives, ne doivent pas nous préoccuper», martelé le maire de Thiès à l’endroit des collaborateurs du maire Thiès lors d’une rencontre organisé par son parti

    Au lendemain de la déclaration du maire de Thiès, Pressafrik a tenté d’identifier les cibles d’Idrissa Seck en puisant dans les archives politiques du Sénégal. Le maire de Thiès indexe sans les nommer les intellectuels ou journalistes qui occupaient la scène médiatique pour défendre les valeurs démocratiques, dénoncer la mal gouvernance et la corruption, etc. Ces anciens pourfendeurs de Wade sont aujourd’hui au côté du président Sall ou de la première Dame. Ils préfèrent maintenant défendre la politique du régime ou s’emmurer dans un long silence sur les questions qui agitent l’actualité politique. Et à juste titre, ils seront comptables du bilan de M. Sall.

Nous pouvons sans risque de nous tromper énumérer les noms suivants : Souleymane Jules Diop, coordonnateur de la cellule de communication de la présidence connu pour ses chroniques du mardi sur seneweb ou Wade et sa famille étaient brocardée à satiété.

Abdou Aziz Diop, ministre-conseiller à la présidence fut considéré comme un politologue attitré et voyait du noir sur tous actes de l’ancien régime tandis qu’Alioune Tine, président du comité sénégalais des droits de l’homme, lui naguère président de la RADDHO avait été le premier à porter le combat «touche pas à ma constitution depuis Abidjan», une campagne à l’origine avec une alliance du mouvement Yen a marre la révolte du 23 juin.

Alioune Fall, administrateur de la Fondation Servir le Sénégal plus ou moins discret mais pion essentiel du couple n’a jamais caché sa proximité avec la famille Sall. A défaut de Abdou Aziz Diop ou encore de Mamadou Thiam, il était un recours de la presse férue d’analyses politiques. Une tribune pour jouer leur partition dans cette vaste campagne de dénigrement et de vassalisation de Wade. Mamadou Thiam est aujourd’hui agent à la Fondation «Servir le Sénégal».

Penda Mbow a quasiment laissé tombé le Mouvement citoyen pour s’inféoder à la Première dame. Elle ne répond presque plus de son titre d’intellectuel et se garde sans détour ni en cachette une réaction sur certaines questions. Amsatou Sow Sidibé, ministre-conseiller est dans cette même posture.

Abdou Latif Coulibaly a troqué son manteau de journaliste d’investigation émérite à celui de ministre de la promotion de la bonne gouvernance, porte-parole du gouvernement. Il est l’un des plus grands défenseurs de Macky Sall et son entourage. Chaque semaine, il monte au créneau au risque de déplaire ou de s’attirer les foudres des familles religieuses comme cela a été le cas avec Touba il n’y a pas longtemps. La liste des personnalités visées par Idrissa Seck est loin d’être exhaustive.


Mardi 20 Mai 2014 - 04:00




1.Posté par Roublard le 20/05/2014 10:44
IDY douuuuuuuuuuuuuuullllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllll! tu nous casses les couilles merde! espèce de jaloux, chaud coeur la jalousie va te tuer. A cause de ta tortuosité tu as bousillé ta carrière politique alors tu n'as qu'à t'en prendre à toi même espèce de serpent vénimeux. Si tu n'arrêtes pas de jouer avec les versets du Saint Coran, tu finira mal crétin!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter