Non-lieu pour Awa Ndiaye: le PDS dénonce une « justice sélective »

La réaction de ses anciens camarades du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) n’a pas tardé suite au non-lieu accordé à Awa Ndiaye sur l’affaire de surfacturation au niveau du ministère de la Femme et de la Famille sous Wade. Porte-parole des libéraux, Babacar Gaye parle de « deux poids, deux mesures » et dénonce.



Non-lieu pour Awa Ndiaye: le PDS dénonce une « justice sélective »
« Cette justice tant décriée est une justice érigée contre les adversaires politiques. Elle a une démarche sélective. Elle n’est pas à distance des citoyens. C’est ce qui fait que vous avez certains, parce qu’ils sont restés au PDS, sont traqués, poursuivis, vilipendés. Alors que certains de nos frères et sœurs de parti qui ont choisi le chemin de la tranhumance, ont bénéficié de la mansuétude de cette même justice. Cela ne fait que prouver les déclarations du Président de la République (Macky Sall) qui disait dans une interview que nous ne savions pas l’ampleur des dossiers qu’il a gardés par devers lui, en ne poursuivant pas les présumés fauteurs en matière de gouvernance économique. Je n’ai pas encore vu quelqu’un du pouvoir ou proche du pouvoir, être inquiété… », sert le responsable libéral.
 

De ce point de vue, pour Babacar Gaye : « les autres prisonniers pour les mêmes faits et causes, doivent recouvrer la liberté. Car rage-t-il dans « l’Observateur » : « C’est un déséquilibre que tous les démocrates et républicains, ont toujours dénoncé… ». 


Mercredi 19 Novembre 2014 - 11:02



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter