Non respect de la parité sur les listes de Touba : Après le sermon du khalife, le Caucus s’en lave les mains




La question du non respect de la parité de la liste du khalife général des mourides s’est invitée hier à la célébration de l’an VI de la loi de la parité. Et c’est l’occasion pour la coordonnatrice du Caucus des femmes leaders de renvoyer le dossier aux « institutions qui sont habilitées à trancher » pour dire que : « Cela n’est pas de notre responsabilité. Une question se pose, il y a des institutions qui sont habilitées à la trancher ».

 
Et Fatou Sow Sarr de marteler que: « La parité à des avancées, des effets pervers, des inconvénients et des limites » mais sans toutefois préciser que: « la question de la parité n’est pas là pour diviser la société. Nous n’avons aucun intérêt à ce que notre société se disloque. La parité n’est pas une finalité pour nous. C’est un moyen pour aller vers l’égalité et la justice sociale ».
 

La fameuse liste de Touba est au cœur des débats après le scandale de la communauté rurale de Ogo sise à Matam où le mandataire de Benno Bokk Yaakaar (BBY) a été pris en otage. Ne respectant pas la parité, la liste du Khalife général des mourides est attaquée dès sa publication par la Commission Electorale Nationale Autonome (CENA) qui s’était autosaisi pour faire respecter la loi. La réaction du Caucus n’avait pas aussi tardée. Les femmes leaders soutiennent Doudou Ndir et Cie. Ce, avant la sortie de Serigne Cheikh Mati Leye précisant que la parité ne sera jamais appliquée à Touba. La commission technique qu’il avait mise en place avait donné l’estocade en brandissant un titre foncier



Mercredi 14 Mai 2014 - 12:50



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter