Nord Mali: Deux morts dans des affrontements entre des rebelles et une force pro-gouvernementale

Deux personnes sont mortes mercredi dans des affrontements entre la rébellion séparatiste du Nord Mali (CMA) et une force pro-gouvernementale (Gatia) à Tinahama, une localité située à 200 km à l’Est de Gao (à environ 1.100 km au nord de Bamako).



Le bilan des affrontements fait état d’un civil et un combattant du Groupe d'autodéfense touareg Imghad et alliés (Gatia) tués. Une femme a également été blessée à la suite des échanges de tirs, selon une source sécuritaire.

 

 

“Au moins 5 motos appartenant à des combattants du Gatia ont été incendiés au cours de cette attaque“, a ajouté la source.

 

 

Sur la page facebook du Haut conseil pour l’unité de l’Azawad (HCUA, une composante de la CMA), les rebelles ont affirmé avoir pris le contrôle de Tinahama, après “d’intenses combats“ face “aux milices pro-gouvernementales“.

 

 

Depuis le 27 avril, les affrontements entre l’armée malienne, les forces pro-gouvernementales et les rebelles ont redoublé d’intensité dans le nord et le centre du Mali, faisant plus d’une quarantaine de morts et plus d’une centaine de blessés.

 

 

Délogé de l’un de ses bastions, Ménaka, une ville située à environ 1.500 km au nord de Bamako, par la Gatia, les rebelles accusent le gouvernement d’avoir violé le cessez-le-feu, et ont boycotté vendredi la cérémonie de signature de l’accord de paix à Bamako.

 

 

Le nord du Mali est tombé en 2012 sous la coupe de groupes armés qui réclament l’autonomie de l’Azawad (nord) et un quota de “80% de ressortissants de l’Azawad“ au sein des forces de sécurité.


ALERTE INFO

Jeudi 21 Mai 2015 - 11:48



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter