Nord du Mali: «La décentralisation sera une clé»

Al-Qaïda au Nord, Boko Haram au Sud : le Sahel est soumis à de multiples menaces. C'est le principal enjeu du 24° sommet de l'Union africaine qui va s'ouvrir vendredi 30 janvier à Addis-Abeba, en Ethiopie. L'Ethiopienne Hiroute Guébré Sélassié est l'envoyée spéciale du secrétaire général des Nations unies pour le Sahel. Elle répond aux questions de l'un de nos envoyés spéciaux à Addis-Abeba, Christophe Boisbouvier.



Le Sahel est devenu, ces dernières années, le bastion de nombreux rebelles islamistes Reuters
Le Sahel est devenu, ces dernières années, le bastion de nombreux rebelles islamistes Reuters
Ce qui est important dans ce conflit [nord du Mali], c’est que les communautés locales aient un rôle dans le processus de décision de leur destin, et donc une meilleure gouvernance locale est importante. Je pense que la question de la décentralisation sera une clé.
Hiroute Guébré SélassiéEnvoyée spéciale du secrétaire général des Nations unies pour le Sahel.

Rfi.fr

Jeudi 29 Janvier 2015 - 09:11



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter