Nord du Mali: consensus sur la mise en place d’autorités intérimaires

Les rebelles, les groupes armés de la Plateforme et le gouvernement se sont mis d’accord ce mardi sur la mise en place d’autorités intérimaires qui devront administrer les régions. C’était une revendication des groupes armés rebelles qui avaient claqué la porte et qui ont décidé de revenir dans le processus.



Les autorités intérimaires seront mises en place dans les collectivités territoriales des cinq régions administratives du nord du Mali, précise le document adopté par toutes les parties, et dans chaque région, des membres de l’autorité intérimaire seront désignés de manière consensuelle.
 
Composées de représentants des groupes armés et ceux du gouvernement, ils auront à leur tête un président qui sera provisoirement le chef de l’exécutif local. Le document adopté insiste également sur la gestion concertée des affaires, que ce soit au niveau de la région, des conseils du cercle ou encore des communes.
 
Cohabitation
 
Dans des cas, groupes armés et agents de l’Etat cohabiteront pour assurer la sécurité et surtout le retour des services sociaux de base. On verra donc à moyen terme, une présence par exemple de l’Etat dans la localité de Kidal, actuellement aux mains des rebelles.
 
 
Le document fixe même un calendrier de mise en place des autorités intérimaires, du redéploiement de l’administration d’Etat, des services techniques comme l’énergie, l’éducation et la justice. Un accord qui relance donc le processus de paix dans le nord du Mali.


Source: Rfi.fr


Mercredi 15 Juin 2016 - 08:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter