"Nous allons passer au numérique mais...", expert CONTAN

Le passage de l’analogique vers le numérique devrait être effectif à partir de ce 17 juin. Toutefois les conditions ne sont pas encore réunies pour faire un basculement total, à en croire le directeur du comité de pilotage de la transition de l’analogie au numérique. Ce dernier qui s’est confié dans l’observateur estime à 18 mois le temps nécessaire pour se conformer aux normes de l'Union Internationale des Télécommunications (UIT).



« C'est une obligation d'avoir les décodeurs, parce que tant que nous n'avons pas les décodeurs, on va utiliser les téléviseurs analogiques. Les décodeurs, il en faudra à peu près 1.200.000 et ils vont être déployés progressivement. Pour le moment, nous avons environ 5000 décodeurs que nous distribuons à des testeurs à travers cinq régions pour pouvoir avoir un retour sur la fiabilité du signal et la capacité du décodeur en attendant que les décodeurs soient disponibles en grand nombre. Il y aura 400.000 décodeurs qui seront disponibles avant la fin du mois », déclare t-il.

Selon Amadou Top, la transition de l'analogique au numérique se fera de manière progressive : « Je dois rappeler que des pays comme la France ont mis quasiment deux ans à basculer progressivement, région par région, département par département et ils ont eu deux ans pour préparer ce passage-là. Nous, c'est en 18 mois et sur ces 18 mois, il faudra enlever les 8 mois qui ont servi à lancer les appels d'offres, à dépouiller et tout. Donc en une dizaine de mois, nous sommes arrivés à un résultat qui semble extrêmement encourageant », explique l’expert.

 


Mercredi 17 Juin 2015 - 09:43



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter