"Nous allons poursuivre la BCEAO", avocat de Thione Seck



Thione Seck contre-attaque après la constitution de partie civile de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO). Sur ce point, l’un de ses avocats ne mâche pas ses mots. « La loi pénal autorise toute personne physique ou morale qui croit être victime sur le plan civil d’un délit de se constituer partie civile. C’est une simple prétention mais à ses risques et périls  parce que cette même loi dit qu’en cas de constitution abusive de partie civile, la partie contre laquelle vous vous êtes constitué peut se retourner contre vous et demander votre condamnation à de fortes sommes au titre de dommages et intérêts. C’est le cas aujourd’hui de la BCEAO.


J’estime que la banque n’a pas qualité à se constituer partie civile dans cette affaire parce qu’elle n’a subi aucun préjudice,…pour deux raisons simples : la première est que la BCEAO ne bat pas monnaie, même pas le F CFA. La BCEAO n’est que dépositaire de cette monnaie qui est libellée en F CFA. La deuxième raison, c’est que les faux billets trouvés chez Thione Seck ne sont pas libellés en F CFA. Ce sont de faux billets en euros. A ce que je sache, la BCEAO n’a rien à voir avec l’euro… », sert Me Ousmane Seye. Selon qui, «la BCEAO a pris le risque de s’immiscer dans une procédure qui ne la concerne pas, elle en assumera toutes les conséquences pécuniaires ».

 
En ce qui concerne le procès-verbal de l’affaire dans la presse, la robe noire précise que les « autorités compétentes ont été saisies pour faire l’enquête notamment le Procureur de la République qui, à son tour, a saisi la Section de Recherches (SR) ». De même que « le ministre de la Justice qui a reçu » le conseil de lead vocal du groupe « Raam Daan ». « J’ai discuté avec lui et il m’a assuré que l’enquête a été ouverte », campe l’avocat d’indiquer que « les personnes qui ont donné le procès-verbal aux journalistes seront identifiées et arrêtées ». Me Ousmane Seye dit avoir sollicité l’avis d’un expert médical. Et si ce dernier établit que la santé de Thione Seck est incompatible avec une vie carcérale, la défense en tirera toutes les conséquences.


Pour l’heure, sert « l’Observateur », le père de Wally Seck poursuit son séjour carcéral à la prison du Cap Manuel dans la chambre 2 dite « Kamb ga » (le trou), une cellule à deux (2) personnes par ailleurs ex-quartier de Bara Gaye, Cheikh Yérim Seck, le secteur des VIP (Very Important Personality). Ayant la possibilité de jouer au football, de s’entraîner, le chapelet est devenu son plus fidèle compagnon en cette période de jeûne. 


Mercredi 24 Juin 2015 - 08:41



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter