"Nous devons tous nous battre pour l’avancement de ce pays", (Y'en a marre)



«Quoi qu’il advienne, nous devons tous nous battre pour l’avancement de ce pays. Ce sont les griefs des Sénégalais qui nous poussent aujourd’hui à organiser ce rassemblement. Les griefs vont du fait que les dépenses sont trop trop chères, aux problèmes des Sénégalais, jusqu’aux paysans qui n’arrivent pas à écouler leurs produits. On nous parle également de bons impayés. Les griefs vont aussi de l’absence de politique pour l’avenir», assène le coordonnateur du mouvement «Y’en a Marre», Fadel Barro. 

Ce, au moment où la foule grossit de plus en plus à la Place de la Nation, ex-Obélisque

 



Vendredi 7 Avril 2017 - 18:40



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter