"Nous donnons un délai de 4 semaines au ministre de la Justice", (Comité contre l'homosexualité)



Le comité contre l’homosexualité ne lâche pas du lest. «Aucune tolérance ne sera accordée à ceux ou celles qui ont pour programme de divertir notre jeunesse et nos enfants », lance leur coordonnateur. En point de presse sur les allées Khalifa Ababacar SY à quelques mètres du rond-point Jet d’eau, ils réclament la tête du ministre de la Justice, Me Sidiki Kaba. «Nous lui donnons un délai de quatre (4) semaines à partir du 29 de ce mois », embraie Babacar Ndour. Selon lui, «les défenseurs des homosexuels défient ouvertement les lois divines et les lois sociales ».

Ce que le comité ne peut plus souffrir. Dans leur croisade, ils tendent la main aux parlementaires. Les concertations avec les forces vives de la Nation enclenchée, le comité entend adresser une demande de marche en bonne et due forme au Préfet de Dakar. Si l’autorisation ne leur est pas donnée, ils battront le macadam du Rond-point de la RTS jusqu’au ministère de la Justice. Babacar Ndour et Cie exigent la dissolution de "neuf (9) associations d'homosexuels reconnues". 



Mercredi 27 Janvier 2016 - 10:53



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter