«Nous n’excluons pas de créer un groupe parlementaire si… », Fallou Fall de l'AFP

Le groupe parlementaire Benno Bokk Yaakaar (BBY) dans la tourmente ? La question mérite d’être posée. Ce, à la suite de la sortie d’un des membres de l’Alliance des Forces de Progrès (AFP) notamment le député Fallou Fall qui dirige une fronde. Se sentant lésé par le parti présidentiel, l’Alliance Pour la République (APR), ce dernier d’alerter qu’ils n’excluent pas de créer un groupe parlementaire si Moustapha Diakhaté, le président du groupe parlementaire de la majorité, ne change pas d’attitude.



«Dans sa globalité, le fonctionnement de l’Assemblée nationale est bon. Mais dans le groupe BBY, il y a problème », s’inscrit d’emblée le progressiste. Ce, parce que selon lui, « nous avons un président (Moustapha Diakhaté) qui prend cette entité comme sa chose, sa propriété et en fait ce qu’il veut ». Ce qu’ils n’entendent plus accepter, sert le député Fallou Fall qui indique que «le fait le plus récent, c’est lors des renouvellements des bureaux des commissions, il nous a pris trois (3) postes sans nous avertir ». Pis, s’indique le progressiste :


«Il l’a fait avec autorité, une insolence qu’on ne peut même pas imaginer». «On ne peut pas laisser passer » car « si on doit continuer à aller ensemble, il faut que ces choses nous soient restituées parce qu’ils sont pour l’AFP », martèle le député qui annonce la création d’un « cadre de concertation » de treize (13) députés qu’il dirige pour « mener le combat ». Ils se disent « pour que l’AFP présente un candidat en 2017 », dans « l’Observateur ». 


Mardi 25 Novembre 2014 - 12:19



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter