"Nous retournons à Ziguinchor mais...", (étudiants)



Reculer pour mieux sauter, c'est le nouvel ordre de bataille des étudiants de l'Université Assane Seck de Ziguinchor. La délégation qui avait quitté la capitale du Sud pour rallier le Palais de la République (Dakar) s'est finalement arrêtée à Bignona après l'arrestation de certains de leurs camarades. "La gendarmerie a reçu des instructions venant du président de la République". Ce, pour stopper leur marche, accusent-ils.  Et au programme du jour, il est prévu une rencontre. "On a suspendu la marche mais on n'a pas renoncé. On ne va pas reprendre les cours. Avec tout le temps perdu, ce ne sont pas les promesses. On va se revoir pour un nouveau plan d'action et voir quand est-ce que nous allons reprendre la marche", souligne l'interlocuteur de Pressafrik.com. 


A hauteur de Bignona, les chefs de groupe ont été alpagués par les forces de l'ordre qui ont aussi obligé les autres à rebrousser chemin. Après plusieurs heures à la Brigade de la localité, les étudiants ont été libérés. Ils ont ainsi finalement rejoint les autres. A suivre. 




 


Mercredi 20 Mai 2015 - 09:25



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter