«Nous sommes inquiets pour Saliou Niang», (Article 19)



«Nous sommes inquiets pour Saliou Niang», (Article 19)
Arrêté en 2007 puis condamné à la peine capitale pour meurtre à la suite d’une bagarre, Saliou Niang se trouve à la prison de Mile Two (Gambie).  «Tous les jours, nous sommes inquiets; ils sont en isolation, dans des conditions très difficiles. Nous sommes vraiment inquiets pour leur état de santé sur le plan physique et psychologique dans la prison de Mile two », sert la directrice de l'ONG Article 19, bureau Afrique de l'ouest.


Fatou Jagne Senghor de préciser : «Récemment le gouvernement Gambien a annulé à la dernière minute la visite de rapporteurs spéciaux ». Du coup, indique la patronne de l’organisation indépendante des Droits de humains: «Ils n’ont pas de visite,…Leur état de santé inquiète et malheureusement, il y a d’autres gens qui vivent dans les mêmes conditions». «Le Sénégal doit élever la voix, utiliser toutes les voies diplomatiques pour que la protection diplomatique et consulaire puisse être actionnée, pour que le détenu puisse bénéficier de visites… », s’inscrit Fatou Jagne Senghor qui se dit sur la Tfm, toujours «préoccupée par l’exécution de Tabara Samb ».


Selon cette dernière, le silence des autorités sénégalaises ne s’explique pas.  Ce, d’autant plus que : « le cas de Saliou Niang préoccupe » alors que ce dernier a droit à «une visite médicale et à la protection sanitaire», revendique article 19. 


Mercredi 22 Juillet 2015 - 20:59



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter