Nouveau centre commercial de Kermel Les sinistrés dénoncent le cout élevé des cantines

Les sinistrés du marché kermel n’approuvent guère la cherté des cantines pour recaser les marchands tabliers. Ces derniers l’ont fait savoir à la délégation envoyé par le maire de Dakar pour une visite d’évaluation des chantiers des trois centres commerciaux en construction.



Nouveau centre commercial de Kermel   Les sinistrés dénoncent le cout élevé des cantines
La construction des cantines pour le recasement des marchands ambulants ne fait pas que des heureux auprès de ces derniers. En effet, même s’ils saluent l’initiative de la municipalité de Dakar de leur trouver des places pour bien exercer leurs métiers, les marchands tabliers désapprouvent la cherté des cantines.
 

Les marchands sinistrés de l’incendie du marché kermel de 1993 l’on fait savoir à la délégation de la mairie de Dakar dirigée par Moussa Sy, délégation qui était en visite de chantiers sur les sites dédiés au recasement au nombre trois centres commerciaux. Parlant au nom des sinistrés du marché kermel, Balla Sall, délégué du marché kermel n’a pas caché ses inquiétudes « Nous n’apprécions pas ces cantines, parce qu’elles sont trop étroites pour un marchand, on ne peut même pas s’asseoir à l’intérieur du magasin.

Il poursuit son réquisitoire « Qu’on ne se voile pas la face, ces cantines ne sont pas bonnes, on a entendu qu’il y’aura des banques, des espaces alors que nous n' avons que 2m sur 2m. Alors que  les cantines coutent excessivement chères 3,5 millions à 4millions ». Abondant dans le même sens, Mactar Fall, déplore,  « l’absence de concertation sur la fixation des prix des cantines». Venu écouté les bénéficiaires, Moussa Sy maire des parcelles assainies et dirigeant la délégation de la mairie de Dakar, rassure les marchands que des rencontres vont être organisées pour  accorder les violons et trouver des solutions aux inquiétudes des marchands tabliers.          

Khadim FALL

Jeudi 13 Août 2015 - 12:21



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter