Nouveau gouvernement: quand le PDS approuve le « choix » d’Aminata Touré ?

C’est une première qui mérite d’être soulignée. Le Parti Démocratique Sénégalais (PDS) approuve le choix du tout nouveau premier ministre, Aminata Touré, l’ancien ministre de la justice qui leur a causé bien des désagréments dans le cadre de la traque des biens mal acquis qui vaut à leur frère de parti, Karim Wade une détention à Rebeuss depuis le 17 avril dernier.



Nouveau gouvernement: quand le PDS approuve le « choix » d’Aminata Touré ?



En effet, Babacar Gaye qui parle du changement intervenu au niveau de la justice, félicite Aminata Touré sur son choix en la personne de Me Sidiki Kaba.

« Pour Sidiki Kaba, j’estime que c’est un homme libre, c’est quelqu’un qui a prouvé qu’il est un combattant de la démocratie des droits de l’homme et c’est quelqu’un qui au plan international, a une certaine notoriété à préserver » déclare le porte parole du parti au pouvoir sous Wade qui ne manque pas  de relever « une autre façon de faire » dans la justice tout en égratignant Mimi Touré.

« S’il est choisi ministre de la justice, le PDS estime que c’est d’abord une façon de rompre d’avec la méthode de Mimi Touré qui pensait que quand on est ministre de la justice, il faut prendre le bâton, donner des injonctions aux magistrats. Il ne faut compter sur Sidiki Kaba pour que le procureur de la République agisse sur les injonctions du ministre »,  dit Babacar  sur les ondes de la Rfm où le responsable libéral qui reprend ses habits de politicien ne manque pas d’émettre ses réserves quant à Abdoulaye Daouda Diallo au ministère de l’intérieur.

« Le fait de nommer un homme politique pour le ministère de l’intérieur ne gêne pas le Parti Démocratique Sénégalais (PDS) dans le principe. Nous estimons que quand quelqu’un fait une offre politique, il doit avoir le courage, la responsabilité de la gouvernance. Par contre, il y a des problèmes qui risquent de se poser. Abdoulaye Daouda Diallo est tellement impliqué dans le jeu politique et il est en compétition particulièrement à Diallobé il y a eu un incident le concernant et qui implique sa famille ses partisans autour d’une fraude de personnes qui ont quitté Touba et certaines zones de l’intérieur du pays pour venir s’inscrire frauduleusement dans ce village pour renverser une certaine tendance. Je pense qu’un homme pareil qui utilise  les moyens de l’Etat ne donne pas de garantie qu’il serait un « bon » ministre de l’intérieur ».


Mardi 3 Septembre 2013 - 15:19



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter