Nouvelles frappes aériennes françaises au nord du Mali

Au nord du Mali, l'opération militaire française Barkhane a mené de nouvelles frappes la semaine dernière dans les vallées de l'Amettetaï afin de réduire les capacités logistiques des groupes armés terroristes. Selon Barkhane, ces opérations aériennes menées au cours de cinq journées auraient atteint leurs objectifs.



Soldat français de l'opération Barkhane au Mali, le 5 novembre 2014. REUTERS/Joe Penney
Soldat français de l'opération Barkhane au Mali, le 5 novembre 2014. REUTERS/Joe Penney

Pour le lieutenant-colonel Michel Sabatier, un des porte-paroles de la force Barkhane, « ces actions se sont inscrites dans la continuité des opérations menées dans ce massif, notamment dans la période du 28 septembre au 6 novembre, au cours de l’opération Tudelle qui nous a permis de priver les groupes armés terroristes d’autonomie et de capacité logistique. Ces frappes aériennes plus récentes avaient pour but, elles, de poursuivre dans cette volonté de priver les terroristes de capacité logistique. »

Quatre caches détruites

« Ça consiste d’abord, nous dit encore Michel Sabatier, à avoir la connaissance d’un certain nombre d’objectifs et en l’occurrence de caches. On a pu obtenir ces informations grâce aux renseignements acquis dans la durée depuis un certain temps. Forts de ces renseignements, on a pu déclencher des actions aériennes avec des avions de chasse, des Mirage 2000 et desRafale, pour détruire quatre caches et sites de stationnement des groupes armés terroristes. »



Rfi.fr

Lundi 1 Décembre 2014 - 11:05



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter